Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Equipe engagée dans la recherche et la création de supports éducatifs islamiques destinés à toute la famille.

Recherche

Boutique

Pour vous rendre sur la boutique en ligne,

cliquez ICI.

 


Notre nouveauté

Le pack prière

 

Le pack prière fille ou garçon

 

 

 

Notre sélection pour les vacances

 

 

cahier-jeux 01

Le cahier de jeux du petit musulman

 

A-la-decouverte-de-la-Priere.jpgA la découverte de la Prière

22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 08:53

 

0363 mosque prayer indones- Effets métaboliques
La Salat et les prières de Tarawih facilitent le contrôle du poids et permettent de dépenser des calories sans entraîner d’augmentation proportionnée de l’appétit. La combinaison de restrictions diététiques modérées, à la fois lors du Sahur et de l’Iftar, accompagnées par les prières de Tarawih devraient permettre une perte de poids. Ceci réduira également à la fois la graisse et le poids corporel mais le poids non-graisseux restera le même ou diminuera peut-être légèrement. Ainsi, pendant le jeûne du mois de Ramadan, il ne faut pas manger de façon exagérée lors du Sahur et de l’Iftar et continuer d’effectuer la salat et les prières de Tarawih afin de pouvoir perdre un excès de poids.

Il est connu que l’exercice protège contre les maladies cardiaques coronnariennes, l’augmentation des lipoprotéines à haute densité (bon cholestérol), augmente la consommation maximale d’oxygène, ralentit le cœur, abaisse légèrement la pression sanguine, abaisse l’activité ectopique ventriculaire, élargit la lumière des artères coronnaires et augmente le rythme cardiaque.

L‘exercice améliore également la tolérance aux hydrates de carbone, améliore et aide dans les cas de maladies respiratoires chroniques. Des changements bénéfiques ont été constatés au niveau du taux de lipides, de la pression sanguine, de la coagulation, ainsi que des réductions du poids et une sensibilité à l’insuline des muscles et autres tissus chez les personnes qui pratiquent de l’exercice.

La sécrétion d’hormones de croissance est accrue par les prières de Tarawih. Comme la sécrétion d’hormones est nécessaire pour la formation du collagène, ceci peut être un important facteur explicatif du fait que la peau des personnes qui jeûnent régulièrement durant le mois de Ramadan et effectuent les prières de Tarawih ne prenne pas de rides et que ces personnes paraissent même plus jeunes.

- Santé mentale
Le fait que l’exercice améliore l’humeur, les pensées et le comportement est un fait connu. L’exercice améliore la qualité de vie, procure plus de bien-être et d’énergie, réduit l’anxiété et la déprime, influence favorablement l’humeur et contribue à l’estime de soi et au sentiment de confiance, améliore la mémoire chez les personnes âgées surtout par la répétition des versets du Glorieux Coran ou d’autres paroles exaltant la Gloire d’Allah. Cette répétition constante des versets du Coran peut aider à protéger l’esprit des pensées indésirables. Un chercheur de l’Université d’Harvard, Dr Herbert Benson, a trouvé que la répétition de la prière, des versets du Coran ou des invocations entrainent une réaction de relaxation qui provoque une baisse de la pression sanguine et de la consommation d’oxygène ainsi qu’une réduction des rythmes cardiaque et respiratoire.

Tout ceci est combiné au sein des prières de Tarawih, ce qui constitue un exercice idéal pour la relaxation. Elles combinent une activité musculaire répétitive par la répétition de la prière, la récitation de paroles de glorification d’Allâh et d’invocations. La prière de Tarawih permet à l’esprit d’être en état de relaxation.

Cet état calme de l’esprit peut être dû, en partie, à l’échappement d’encéphalines, de béta-endorphines (morphines endogènes) et autres, dans la circulation sanguine. Les endorphines sont des peptides composés d’acides aminés qui agissent sur les systèmes nerveux central et périphérique pour réduire la douleur. Les endorphines sont catégorisées en alpha-endorphines, beta-endorphines et gamma-endorphines qui produisent des effets pharmacologiques similaires à la morphine. La béta-endorphine trouvée dans le cerveau et dans le système gastro-intestinal est l’endorphine la plus puissante et constitue un puissant analgésique (qui supprime la douleur) chez les humains et les animaux. Par exemple, souvent, lors de l’accouchement, des endorphines sont produites, réduisant la sensation de douleur chez la femme. Cette production d’endorphine est associée à une euphorie. Les femmes qui accouchent avec peu ou aucun traitement médical appellent cette euphorie « l’apogée de l’accouchement ».

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Musulmane - dans Religion
commenter cet article

commentaires