Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sommes-nous ?

Equipe engagée dans la recherche et la création de supports éducatifs islamiques destinés à toute la famille.

Recherche

Boutique

Pour vous rendre sur la boutique en ligne,

cliquez ICI.

 


Notre nouveauté

Le pack prière

 

Le pack prière fille ou garçon

 

 

 

Notre sélection pour les vacances

 

 

cahier-jeux 01

Le cahier de jeux du petit musulman

 

A-la-decouverte-de-la-Priere.jpgA la découverte de la Prière

20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 09:32

Oumi : raconte-moi l'Hégire...

 

Cela faisait treize ans que l'Islam avait commencé. Le Prophète (saw) et ses compagnons installés à la Mecque essayaient de pratiquer leur religion malgré les railleries et les attaques incessantes des Qoreych. Plus le temps passait et plus, ils étaient maltraités... Pendant ce temps, dans une contrée lointaine nommée Yathrib (Médine), les habitants se convertissaient en grand nombre. Ces nouveaux musulmans ne subissaient pas les mêmes hostilités que leurs frères de la Mecque. Le Prophète (saw) vit dans cette ville, un lieu de paix pour ses compagnons. C'est ainsi qu'il (saw) leur donna l'autorisation d'émigrer vers Médine. Soulagé mais le cœur serré, chacun se mit à préparer ses bagages.

ancienne-mecque.png

 

Par groupes, les musulmans quittèrent petit à petit leur terre natale laissant derrière eux le Prophète (saw), Abou Bakr (ra) et certains qui ne pouvaient fuir. Le Messager d'Allah (saw), quant à lui, attendait la permission d'Allah pour entamer son émigration.

 

 

Effarés devant tous ces départs précipités et planifiés, les Qoreychs, décidèrent de réagir pour sauver leur religion et leur économie.

 

Ils savaient que le vrai responsable de cette fuite était le Prophète (saw) ; ils devaient donc en finir avec lui. Les chefs de chaque tribu de Qoreychs se réunirent afin de mettre en place un complot diabolique. Satan qui voulait influer leur décision prit l’apparence d’un vieil homme et se joignit à eux. Après de longs échanges, pimentés par les conseils sataniques, ils choisirent de tuer le Messager d’Allah (saw) dès les premières lueurs du matin. 

Onze Qoreychs furent désignés pour accomplir ce crime monstrueux. Dès la tombée de la nuit, ils encerclèrent la maison du Prophète (saw). Mais ils semblaient avoir oublié que l’Envoyé d’Allah (saw) bénéficiait de l'aide du Tout Puissant, Celui qui voit tout et qui entend tout.

Immédiatement, Allah dépêcha l’Ange Jibril auprès du Prophète (saw) pour l’informer de la ruse de ses ennemis. Il lui précisa le moment du départ et lui dit : « cette nuit ne dors pas dans ta couche ». En entendant ceci, le Messager d’Allah (saw) eu l’idée de faire dormir son cousin Ali (ra) dans son lit le soir même. En attendant la nuit, il alla visiter son meilleur ami Abou Bakr (ra) et lui annonça qu’il serait son compagnon de voyage… ce qui le réjouit énormément.

Lorsque le soleil disparu à l’horizon, les onze mecquois se postèrent autour de la maison du Prophètenuit-desert.png (saw), guettant sa sortie et savourant déjà leur victoire. Comme prévu, Ali (ra) s’allongea à la place du Messager d’Allah (saw). Ce dernier le couvrit de son manteau vert et lui adressa des paroles apaisantes.

Le moment venu, le Prophète (saw) ouvrit la porte, lança une poignée de poussière aux yeux de ses ennemis et se faufila entre eux sans être remarqué. Il se rendit aussitôt chez son ami Abou Bakar (ra).

Les comploteurs attendaient toujours l’apparition du Prophète (saw), lorsque soudain une personne vint les prévenir que leur proie s’était enfuie. D’un bond, ils pénétrèrent dans la maison et découvrir avec stupéfaction que Ali (ra) était allongé dans le lit. Les assassins étaient bel et bien tombés dans un piège ! Humiliés, ils nourrirent encore de haine et de détermination pour tuer le meilleur des hommes, le Prophète (saw).


Le voyage du Prophète (saw) et d’Abou Bakr (ra) n’allait pas être facile…

 

 

Ils quittèrent ensemble la Mecque en direction de Yathrib. Conscients que leurs ennemis allaient rapidement se mettre à leur poursuite, ils mirent en place une nouvelle ruse. Tandis que Médine se situait au Nord de la Mecque, ils empruntèrent un chemin par le sud.
A la Mecque, les Qoreychs bouillonnaient de colère. Ils lancèrent leur armée dans toutes les directions afin de capturer les deux fugitifs. Et pour les motiver, une récompense de cent chameaux par capture fut annoncée.
Il était très difficile de trouver le Messager d’Allah (saw) et son compagnon, car ils s’étaient cachésgrotte-thawr.png dans une grotte appelée Thawr située dans une grande montagne du même nom. Cependant, un des cavaliers parvint jusqu’à l’entrée de la grotte. Abou Bakr prit peur mais le Prophète (saw) qui avait une totale confiance en Allah le rassura. Et par un miracle divin, l’homme reprit sa route sans les découvrir. Ils restèrent dans cette cachette durant trois jours et trois nuits. Asma, la fille d’Abou Bakr (ra), leur apportait des vivres et son frère Abdoullah venait chaque soir les informer de la situation à la Mecque.
 
Au bout du troisième jour, le guide d’Abou Bakr (ra) vint les trouver pour leur apporter deux chameaux. L’Envoyé d’Allah (saw) et son ami les enfourchèrent et tous les trois reprirent la route vers Médine. Cette fois encore, ils passèrent par un chemin inhabituel pour ne pas être retrouvés. Malgré que les assassins fussent nombreux et qu’ils aient ratissé toute la région personne ne réussit à s’emparer des deux vaillants musulmans. A chaque fois qu’un tueur s’approchait d’eux, Allah intervenait par Sa Force pour le freiner.
 
Durant leur long et difficile périple, les chameaux portant les meilleurs des êtres atteignirent deux tentes isolées et demandèrent l’hospitalité. Malheureusement toutes les chèvres étaient partie paître sauf une dont les mamelles étaient presque asséchées. Le Prophète (saw) les toucha tout en disant Bismillah et en invoquant le Seigneur. C’est alors qu’un nouveau miracle apparut : les mamelles se gonflèrent et tous purent boire de son bon lait. Les habitants de ces tentes qui ne connaissaient pas le Prophète (saw) se réjouirent de sa venue et comprirent rapidement qu’il était l’homme tant recherché par les mecquois.
La halte fut rapide et les voilà repartis arpentant le désert brulant. Ils furent rattrapés par l’un des assassins, Abou Bourayda. Mais dès que celui-ci vu le Messager d’Allah (saw) et qu’ils eurent échangé quelques mots, son cœur s’attendrit et il embrassa l’Islam, ainsi que soixante-dix de ses hommes. Ils croisèrent ensuite Zoubayr qui leur fit cadeau de vêtements blancs. Ils n’étaient plus très loin de Médine.

Les Ansars, résidents de Médine, furent mis au courant de l’arrivée imminente de l’Envoyé d’Allah (saw).

Une joie intense les saisit au point où chaque jour ils sortaient guetter à l’horizon dans l’espoir d’apercevoir le visage de leur bien-aimé Prophète (saw).  
qouba.pngLes courageux voyageurs s’arrêtèrent à Qouba, ville située à quelques kilomètres de Médine. Ils y demeurèrent quatre jours durant lesquels la première mosquée de l’Islam fut construite. Ali (ra) qui était resté à la Mecque régler les dernières affaires, put enfin les rejoindre. Les oncles maternels du Prophète (saw) furent appelés afin d’escorter leur neveu vers Médine.  
 
Le jour suivant fut un vendredi et le Prophète (saw) dirigea la prière sur le territoire des Bani Salem en compagnie d’une centaine de Musulmans.
 
Puis, arriva le moment tant attendu par tous les Ansars et les musulmans émigrants : le Prophète (saw) entra à Médine. Ce fut un instant inoubliable. Tous les croyants accouraient de partout pour voir le nouveau et dernier Messager d’Allah (saw). Des louanges montaient au ciel, le chant ‘tala’a l-badro’ retentissait dans les rues accueillant le meilleur des hommes (saw).
 
Les familles de Médine se concurrençaient pour proposer au Prophète (saw) l’hospitalité. Mais ilmosquee-medine.png préférait suivre les pas de sa chamelle Qaswa qui, sous les Ordres d’Allah, s’arrêta soudain et s’assied. Elle désignait ainsi l’emplacement de la future demeure et mosquée de l’Envoyé d’Allah (saw).
Ce jour unique marqua le début d’un nouveau rayonnement pour l’Islam.
 
Fatima M.Z
 
Sources : Muhammad l'ultime joyau de la Prophétie Al-Mubarakfuri

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Musulmane - dans Enfant - Ado
commenter cet article

commentaires